La BANDEROLE JUGÉE OFFENSANTE PAR LES SAOUDIENS….mais pas par nous peuple de plus au dernieres nouvelles Ouyahia n’a pas présenté d’excuses….

BANDEROLE JUGÉE OFFENSANTE PAR LES SAOUDIENS
Ouyahia n’a pas présenté d’excuses

 

Abla Chérif –Contrairement à ce qui a été annoncé mardi soir, les autorités algériennes n’ont pas présenté d’excuses à l’Arabie Saoudite suite au déploiement d’une banderole jugée «offensante». Des informations dignes de foi indiquent que cette fausse information est à mettre uniquement sur le compte du tweet de l’ambassadeur saoudien à Alger.
Abla Chérif –
Samy El-Salah a, en effet, publié sur son compte personnel une information faisant savoir que Ahmed Ouyahia avait présenté ses excuses au président du Conseil de la Choura saoudien reçu au cours de la journée de mardi. «Le Premier ministre algérien, a-t-il écrit, a présenté les excuses de toute l’Algérie, ses autorités, son gouvernement et son peuple suite au comportement irresponsable enregistré dans un des stades du pays (…) promettant qu’un tel acte allait être sanctionné et qu’il ne se produirait plus.» Dès sa publication, le texte fait immédiatement le tour des médias et déchaîne une polémique sans fin sur les réseaux sociaux.
Les Algériens sont choqués par les propos de l’ambassadeur mais aussi les provocations incessantes dont ils font l’objet sur les réseaux saoudiens. Beaucoup s’interrogent sur les raisons ayant poussé les autorités algériennes à se justifier de la sorte auprès de l’Arabie Saoudite. Ces excuses n’ont pourtant jamais eu lieu, affirment des milieux bien informés. En voyant les Saoudiens s’emporter suite au déploiement d’une banderole géante Trump-Salmane, des cercles bien intentionnés ont tenté d’expliquer à l’ambassadeur que la scène s’est déroulée dans un stade, un lieu d’expression où les dirigeants algériens sont eux-mêmes souvent malmenés et pris à partie par la foule. Le représentant du roi Salmane s’est cependant refusé à toute explication se focalisant uniquement sur la nécessité «d’excuses publiques».
Pour faire payer à l’Algérie sa diplomatie indépendante et son refus de prendre part dans ses entreprises guerrières contre l’Iran ? La promptitude de l’ambassadeur saoudien à tweeter une information infondée a gonflé une affaire qui n’avait pas lieu d’être. Rien n’indique, cependant, que le Premier ministre algérien ira jusqu’à démentir Samy El-Salah.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s