Sonatrach-Eni: Plusieurs arrestations en Italie

Nouveau rebondissement dans l’affaire Sonatrach-Eni: Plusieurs arrestations en Italie

Algérie – Une quinzaine de personnes, dont des magistrats et des avocats, ont été interpellés en Italie, accusés d’avoir “ajusté” certains procès pour favoriser leurs intérêts et/ou ceux de leurs clients.

Hier, mardi 6 février, les bureaux de l’ex-Directeur du service juridique du géant italien ENI, Massimo Mantovani, ont été perquisitionnés par la police financière italienne, rapporte l’agence ANSA.

L’avocat du groupe ENI, Piero Amara, figure également parmi les arrêtés, indique la même source, selon laquelle ces deux personnes sont soupçonnées d’avoir lancé la justice italienne sur de fausses pistes afin d’épargner le groupe et son directeur général, Claudio Descalzi, des accusations de corruption dans des contrats en Algérie et au Nigeria.

Dans un communiqué, l’ENI a confirmé des perquisitions dans les bureaux et le domicile de son ex-directeur qui reste toujours parmi les dirigeants du groupe.

Pour rappel, en janvier 2015, la justice italienne avait innocenté l’ex-ministre algérien de l’Energie, Chakib Khelil. Avec ce nouveau rebondissement, l’ex-responsable controversé risquerait de réapparaître dans la liste des accusés.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s