Le Mossad a essuyé deux échecs consécutifs dans la tentative d’assassinat d’un membre du Hamas au Liban. 

Le Mossad a essuyé deux échecs consécutifs dans la tentative d’assassinat d’un membre du Hamas au Liban. 

Le Mossad, tout en se faisant appeler « invincible », a essuyé deux échecs consécutifs dans la tentative d’assassinat d’un membre du Hamas au Liban; la cible a échappé à la mort et les auteurs ont été identifiés !

Le 14 janvier, la voiture de Mohammed Hamdan, un membre du Hamas, a explosé à Sidon, au Liban mais il a échappé à la mort. Le Liban a aussitôt ouvert une enquête qui lui a permis de trouver, au fur et à mesure, des pistes et des témoignages.

Mohammed Hamdan, membre du Hamas. 

Deux officiers israéliens (une femme et un homme) se trouvent derrière cette explosion. A l’issue d’une série d’enquêtes, les services de sécurité libanais ont identifié l’homme officier: Kovan Bamarni, porteur de nationalité irakienne, est arrivé au Liban, le 9 janvier, à l’aéroport de Beyrouth. Il a quitté le Liban à destination de la Syrie, le 14 janvier, à peine quelques heures après l’attentat raté.

Kovan Bamarni. 

La femme officier, répondant au nom d’Ilona Jangowi et ayant la nationalité géorgienne, est arrivée au Liban, le 9 janvier, et est partie le 14 janvier pour le Qatar, quelques heures après l’attentat.

Par ailleurs, les services de sécurité du Liban ont réussi à arrêter deux mercenaires libanais, appelés Mohammed al-Hajjar et Mohammed Bitiya, qui collaboraient avec le Mossad, depuis le territoire libanais.

Les préparations de l’attentat par le Mossad ont débuté plus de 7 mois avant son exécution.

Mohammed al-Hajjar était chargé de poursuivre et de guetter Mohammed Hamdan depuis un magasin qu’il avait loué près de sa maison à Sidon.

Le 12 janvier, Mohammed Bitiya et Ilona Jangowi, étant jusque-là à Beyrouth, se sont rendus à Sidon afin de poser une bombe sous le siège de la voiture de Mohammed Hamdan. Mais ils ont été surpris par un voisin, ce qui les a empêché de mener leur action à terme.

Mohammed Bitiya

Deux jours après, soit le 14 janvier, ils ont réussi à poser la bombe à l’emplacement prévu. Ce jour-là, Hamdan ne s’est pas installé dans la voiture pour la démarrer. Il l’a fait démarrer par la vitre latérale avant d’aller vers le coffre. La bombe a explosé et Hamdan a été blessé au niveau des jambes.

Selon les enquêtes du service de sécurité libanais, les deux officiers israéliens impliqués dans cet attentat raté, ne font pas partie de l’AMAN (service de renseignements militaire), mais du Mossad.

Mohammed al-Hajjar

Cette tentative d’assassinat s’inscrit dans le cadre des menaces du régime israélien dépité par les agissements du Hamas dans le sud du Liban.

Le ministre israélien des Affaires militaires Avigdor Lieberman a prétendu en janvier que le Hamas aurait du mal à lancer des attaques depuis la bande de Gaza et qu’il préférerait, en contrepartie, attaquer les Israéliens depuis la Cisjordanie.

D’après Lieberman, « c’est la raison pour laquelle le Hamas tente d’élargir ses infrastructures dans le sud du Liban pour qu’il pusse attaquer Israël depuis cette région ».

« Israël suit de près les relations amicales qu’entretiennent le secrétaire général du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah et le chef adjoint du bureau politique du Hamas Saleh al-Arouri et il réagira à tout changement », a-t-il déclaré.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s