Les 100 arabes les plus riches du monde

En se basant sur les données des sites spécialisés dans les statistiques et les recherches, nous avons établi une liste des 10 plus riches personnes arabes du monde arabe.

Les milliardaires Saoudiens dominent la liste et sont placés dans les 5 premières places de ce top. On retrouve également une femme dans cette liste qui représente majoritairement la fortune de sa famille.

Voici le top 10 des personnalités arabes les plus riches en 2014.

 Said Khoury (Palestine)
Fortune : 7 milliards de dollars

Il a fondé le CCC (Consolidated Contractors International Company) avec ses cousins en 1952 et qui figure parmi les premières entreprises de construction arabe. L’entreprise est maintenant présent dans plus de 40 pays, notamment au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Famille Ben Laden (Arabie Saoudite)
Fortune : 7,5 milliards de dollars

La famille Ben Laden est proche de la famille royale d’Arabie Saoudite qui a confié la construction des palais de Djeddah et Riyad. La famille Ben Laden possède le Saudi Binladin Group (SBG), une entreprise mondiale du bâtiment et de placements financiers. Le SBG a notamment participé à la construction de 25 aéroports au Moyen-Orient et un peu partout dans le monde.

 Joseph Safra (Liban)
Fortune : 7,5 milliards de dollars

Joseph Safra, né à Alep en Syrie a grandi à Beyrouth au Liban. La famille Safra a ensuite déménagé au Brésil en 1952 et a commencé a commencé à investir dans le monde de la finance au Brésil. Joseph Safra a fondé la Banco Safra en 1955 qui est devenu actuellemetn la 6ème plus grande banque privée du Brésil. Il est également le président du Groupe Safra qui offre des services bancaires dans toute l’Europe, en Amérique du Nord et Sud.

 Famille Kharafi (Koweït)
Fortune : 8,5 milliards de dollars

La famille Al Kharafi a fait sa fortune dans les produits alimentaires. Notamment dans l’alimentation rapide et les chaînes de restaurations. Propriétaire ou actionnaire de Cadbury, KFC, Pizza Hut, Saint Cinnamon et du TGI Friday et Wimpy, le groupe MA Kharafi a un chiffre d’affaire annuel de 4 Milliards de dollars. Le MA Kharafi Group opère dans plus de 25 pays et emploie plus de 100 000 personnes. L’empire d’Al Kharafi s’étend aussi dans d’autres secteurs commes la fabrication, la construction, les compagnies aériennes et des institutions financnières.

 Famille Sawiris (Égypte)
Fortune : 11,6 milliards de dollars

Première fortune d’Afrique, la famille Sawiris dont le père et les trois fils sont présents dans les rangs des quelques centaines de milliardaires du monde. Onsi Sawiris, le père a fondé le groupe Orascom qui a essentiellement commencé dans l’industrie de la construction. Les trois fils ont suivi l’exemple en faisant fortune chacun dans leur domaine respectif. L’ainé Naguib Sawiris dans la télécommunication, Samith Sawiris le cadet a percé dans l’hôtellerie et le tourisme de luxe tandis le benjamin Nassef s’est fait un nom dans le secteur du BTP. La famille Sawiris, par le biais du groupe Orascom, est actuellement présente dans beaucoup de secteurs d’activités et dans beaucoup de pays.

 Issam Al Zahid (Arabie Saoudite)
Fortune : 11,6 milliards de dollars

Il est le président du groupe d’entreprises Alzahid qui sont dans plusieurs domaines comme l’exploitation minière, la logistique, le pétrole et gaz, la fabrication, les technologies de l’information et dans l’alimentaire. Mais Assam Al Zahid a bâti sa fortune en fondant en 1951 une entreprise de construction, le Alzahid Construction. Sa compagnie est en effet à la base de la construction des infrastructures de transport du Royaume : ponts, tunnels et viaducs… Acteur majeur de l’industrie, le groupe est maintenant un conglomérat de plus de 300 000 employés.

Mohammed Al Amoudi (Arabie Saoudite)
Fortune : 12 milliards de dollars

Originaire d’Ethiopie, il est considéré comme l’homme le plus riche de son pays et se situe au 80 ème rang des fortunes mondiales en 2014 d’après le magazine Forbes. Mohammed Al Amoudi a bâti sa fortune dans la construction et l’immobilier, avant de se diversifier dans des projets de construction de raffineries, notamment en Suède et au Maroc. Il est maintenant à la tête de grandes entreprises comme Corral Group et Midroc Group qui sont fortement présents dans le secteur pétrole.

Famille Olayan (Arabie Saoudite)
Fortune : 12,5 milliards de dollars

La famille Olayan, dont le membre le plus riche et le plus connu est Mme Lubna Olayan et qui se trouve être la femme la plus puissante d’Arabie Saoudite et fait partie des femmes les plus influentes du monde. Le groupe Olayan a traversé de nombreuses permutations depuis sa création en 1947 : camionnage, distribution de nourriture, l’assurance, l’énergie électrique. Maintenant, Olayan Group possède plus de 50 entreprises.

Mohamed Bin Issa Al Jaber (Arabie Saoudite)
Fortune : 12,66 milliards de dollars

Cheick Mohamed Bin Issa Al Jaber, né à Djeddah en 1959, est de nationalité austro-saoudienne (il a obtenu la nationalité Autrichienne en 2007). Cet éminent home d’affaire est à la tête de son groupe MBI International Group Holding qu’il a fait prospérer depuis ces 33 dernières années. Il est connu pour ses investissements dans le secteur hôtelier grâce à son group le MBI International qui est basé à Londres. Il opère également dans de nombreux secteurs tels que les hôtels, l’agro-alimentaire ou encore la promotion immobilière. En plus des grands hôtels de renoms comme le JJW Hotels & Resorts ou Penina Hotel & Golf Resort, il a fait l’acquisition d’une cinquantaine d’hôtels répartis sur l’Egypte, l’Europe et en Amérique.

 Prince Alwaleed bin Talal Al Saud, (Arabie Saoudite)
Fortune : 21,3 milliards de dollars

Sans grande surprise, on retrouve cet important homme d’affaire en tête de ce classement. Classé dans le top 20 des des plus grosses fortunes mondiales, le Prince Alwaleed bin Talal Al Saud est parmi les investisseurs les plus diversifiés de la planète. Il détient des parts dans de nombreuses multinationales par le biais de Kingdom Holding Company, il est reconnu comme l’un des plus importants investisseurs étrangers aux Etats-Unis. Le prince Al-Walid a créé sa société Kingdom Holding Company en 1979 et s’étati spécialisé dans la construction et l’immobilier avant d’élargir ses investissements à de nombreux secteurs et d’entamer une carrière d’investisseur international.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :