Une caméra cachée au sein de l’Union Africaine peut en cacher une autre

Strategika 51_OffShore

Un haut responsable Algérien de l’Union Africaine et deux journalistes du journal Le Monde peuvent prétendre dès maintenant au prix de la Farce de l’année 2018 en déclenchant une sorte de gag sur un prétendu espionnage chinois visant les infrastructures et le siège de l’Union Africaine à Addis Abéba, Ethiopie, que Pékin a gracieusement offert à l’organisation panafricaine.

L’excès de zèle du haut responsable en question a étonné ses pairs au sein de l’organisation qui se demandaient si cette soudaine frénésie anti-chinoise ne cachait pas un dessein plus terre à terre puisque ses démarches ont fini par faire venir des « informaticiens » d’Alger pour se joindre à une équipe éthiopienne (les éthiopiens sont assez forts quand il s’agit d’espionner leurs propres concitoyens) chargée de mettre à nu l’espionnage chinois visant l’UA.

Peine perdue.

Il s’est avéré dans un premier temps que les flux anormaux de données vers un serveur basé à…

View original post 147 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s