Un aspect international méconnu de la guerre d’Algérie…

Le regard et l’implication d’Israël dans le conflit Roland Lombardi ©Roland Lombardi sur le plateau du JT de RT France * Docteur en Histoire, Roland Lombardi est consultant indépendant en Géopolitique, analyste au sein du groupe JFC Conseil et chercheur associé à l’IREMAM (Institut de Recherches et d’Études sur le Monde arabe et musulman) de […]

STREAMER

Un aspect méconnu de la guerre d’Indépendance : l’implication du Mossad

 L’historien français spécialiste du Maghreb, Roland Lombardi, revient sur un aspect international méconnu de la guerre d’Algérie : le regard et l’implication d’Israël dans le conflit au profit de la France et contre le FLN.
Pour Roland Lombardi, « la France et Israël trouvent dans les combats qu’elles mènent contre le nationalisme arabe, de nombreuses analogies. C’est ainsi que la France, elle aussi très isolée sur le plan international, trouve dans l’état hébreu, un fidèle soutien, notamment à l’ONU mais aussi un véritable frère d’armes sur le terrain. Allié privilégié dans l’affaire de Suez, Israël s’est aussi impliqué directement dans le conflit algérien. Tout en s’occupant de la protection et de l’encadrement de l’importante communauté juive d’Algérie, Israël, travaillant de concert avec les services spéciaux français, va fournir à son allié, d’importants renseignements concernant le FLN, quand ses propres agents ne combattront pas, les armes à la main, directement les nationalistes algériens ».
Ainsi, l’historien français, Roland Lombardi a fait des révélations majeures sur l’alliance franco-israélienne lors de la guerre de Libération nationale ayant pour but d’isoler le Front de libération nationale (FLN) et torpiller son projet d’indépendance.
L’historien français a dit que la coordination entre Paris et Tel Aviv a atteint son apogée en 1956. L’année à laquelle la Révolution a également atteint son paroxysme et ce, parallèlement aux velléités affichées tant par les Juifs que par le colonisateur français en vue de la création d’un État qui réunit la communauté juive sur le sol algérien.
D’après l’historien, les services secrets français étaient quasiment en contact permanent avec ceux du Mossad en vue d’étouffer la Révolution. D’ailleurs, l’implication de l’État sioniste dans la guerre d’Algérie est allée jusqu’à armer des groupes de juifs à Constantine contre la Révolution.
Roland Lombardi a expliqué les raisons de ce rapprochement franco-israélien motivé, à ses yeux, par l’esprit de vengeance de Paris et de Tel Aviv contre leur ennemi commun, à savoir l’ancien président égyptien, Gamal Abdenasser, qui soutenait la question palestinienne et la guerre d’Algérie contre respectivement l’État sioniste et les forces d’occupation françaises.
I.M. A

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :